[page d'accueil] [retour messages, FAQ et réponses] | @

Message ou FAQ

 


J'ai découvert que ma mère a été vendue et prostituée par un membre de sa famille

Email en pied de message
septembre 2013

Bonjour,
Je m'appelle Olga, j'ai 29 ans, je vis à Paris.
Je vous envoie ce mail parce que j'ai découvert il y a quelques mois que ma mère aurait été vendue et prostituée par un membre de sa famille dans sa jeunesse et peut-être même tout au long de sa vie.
Ce fut un véritable choc, d'autant plus que j'ai répété inconsciemment tout ça (j'ai failli me prostituer à plusieurs reprises et vécu des blocages sexuels m'évoquant son viol aussi).
Mes relations en général sont perturbées, au niveau affectif  je ne sais ni donner ni recevoir et sexuellement je suis très craintive dès le départ.
Je ne peux pas lui en parler, parce que quelque part je ne sais pas lui parler en adulte et je n'ai pas envie d'enfoncer le couteau dans la plaie (je lui ai déjà dit il y a quelques années que je pensais qu'elle ne m'aimait pas et bonjour le résultat, rien n'a avancé), alors j'aimerais savoir s'il vous était possible de me mettre en contact avec une prostituée toujours en activité ou pas, qui a des enfants et qui aurait l'amabilité de me parler de ce qu'elle a vécu ou vit toujours et de comment elle en a parlé à ses enfants (s'ils sont au courant).
Même si ça ne remplace pas le dialogue avec ma mère, c'est mieux que rien, je me débats comme je peux pour vivre une vie normale et ne pas trop m'isoler.
J'espère sincèrement que vous me répondrez.

olgadora@orange.fr

Bonjour,
Nous pourrions peut-être, avec l'accord de mon directeur, publier ce message qui contient votre appel.
Vous me délivreriez alors une adresse mail, destinée à cette publication, à moins que celle que vous utilisez aujourd'hui ne vous convienne.
Dans l'attente,

Cordialement,

Chantal POIGNANT

Agent de conseil

Je me permets de revenir sur le contenu de votre message qui présente plusieurs questions, lesquelles mériteraient d'être traitées une par une même si elles se rejoignent, pour signifier votre problématique.
Il y a la question de l'amour maternel et filial qui me semble primordiale bien sûr ; la question de la prostitution, qui pour importante qu'elle soit, ne me semble pas "digne" de prendre toute la place dans cette problématique car une femme qui se prostitue pour x raisons n'en reste pas moins une maman légitime et respectable surtout si, malgré la situation sans doute traumatique qu'elle a vécue, elle s'est souciée de ses enfants comme elle a pu.
En effet, vous ne me parlez pas de votre enfance, de votre cheminement jusqu'à la découverte de cette réalité.
Ni du parcours de votre maman.
Par contre, on dirait effectivement que votre vie ait été un peu l'écho de la vie de votre mère.
Cet écho n'est pas le fruit du hasard en ce sens qu'il n'a rien de mystérieux : sans doute avez vous perçu la détresse de votre mère ("depuis toute petite je sens que quelque chose ne tourne pas rond chez elle")et l'avez vous, d'une certaine manière, prise à votre compte.
Il y a la question de votre devenir qui semble ne pas pouvoir vraiment se résoudre tant que vous n'aurez pas extirper la détresse de votre maman enfouie en vous...
Comme si, mais c'est une hypothèse, vous étiez l'emblème de son malheur  et que vous ne pouviez l'aider, votre maman, autrement qu'en " supportant" cette même douleur.
Il y a la question des "prostituées" que vous aimeriez rencontrer pour mieux comprendre votre maman mais les prostituées n'ont pas toutes la même histoire : ce sont des femmes qui se prostituent très certainement pour gagner de l'argent comme d'autres gagnent de l'argent autrement ; il me semble malaisé de les réduire à cette étiquette et de supposer que cette étiquette influence d'une manière essentielle la problématique mère-fille.
C'est plutôt l'histoire traumatisante de chacune, le contexte, l'évolution de l'histoire, le traitement ou non du traumatisme, qui pèsent dans une relation mère-fille quelle que soit le métier exercé.
Voici quelques unes de mes réflexions.
De votre côté, vous me dites que vous avez besoin de temps pour prendre la décision ou non d'être publiée.
Nous nous "reverrons" en septembre donc puisque je suis en congés à partir de demain soir.
Cordialement,
Chantal POIGNANT

 
      

[page d'accueil] [retour messages, FAQ et réponses] | @